L'USCB sort la tête haute

4 mars 2013 - 14:45

Malgré une belle prestation, les Capesterriens se sont fait éliminer sur le plus petit des scores en huitième de finale, vendredi soir à domicile, par la Gauloise (0 -1). Les Basse-Terriens se sont montrés plus réalistes.
La Gauloise a été très réaliste vendredi soir. Elle se qualifie sur sa seule frappe cadrée du match, déclenchée aux 30 mètres par son capitaine, Teddy Bacoul (0 -1, 40e).
Deux divisions séparent les deux formations sur le papier à Capesterre-Belle-Eau. La Gauloise évolue en DH et l'USC Bananier en PH, classées deuxième de leur championnat respectif.
Pourtant, sur le terrain, cela ne se ressent pas, tant les hommes de Mario Seymour jouent sans complexe et pleinement leur chance. Juste le temps de jauger leur adversaire et les joueurs capesterriens s'installent dans le match, jusqu'à en prendre l'ascendant psychologique et physique en première mi-temps. Les Gaulois sont aux abonnés absents, baladés par l'USCB, et ne parviennent pas à se mettre à l'abri.
BONNALAIR TROUVE LA BARRE
Le syndrome de la coupe fait son effet. Le petit poucet prend confiance et combine parfaitement.
À l'image de cette reprise de volée effectuée dans la surface par Serge Bonalair, qui frôle le cadre après un bon mouvement collectif (24e). À la 29e, un Capesterrien anticipe la mauvaise passe d'un défenseur basse-terrien en direction de son portier. James Bélia capte le ballon volontairement juste en dehors de sa surface de réparation. Le coup franc, joliment exécuté par Bonalair, rebondit sur la barre transversale. Cette action résume la prestation des joueurs de Bananier, qui ont manqué de réalisme face au but adverse et qui n'ont, dans l'ensemble, pas pu profiter de décisions arbitrales favorables. Les partenaires de Jean-François doivent vite oublier cette défaite et se reconcentrer sur leur objectif principal, la montée en PHR.

- PAROLES DE VESTIAIRES

Mario Seymour, entraîneur de l'USCB

« On aurait pu égaliser. La Gauloise mérite sa victoire. Ils ont joué à l'expérience, ils ont cassé le jeu sur nos temps forts. Nous n'avons pas été ridicules. Il me manquait quelques joueurs, mais ceux qui étaient là ont fait le job. On sort la tête haute. La sortie du gardien gauloise hors de sa surface ? Je ne rentre pas dans ce genre de débat, Il y a trois arbitres, ils prennent les décisions. À nous de travailler pour trouver des situations de but. »

Dominique Mocka, entraîneur de la Gauloise

« On a fait une première période médiocre. Nous refusions le jeu, nous avons confondu vitesse et précipitation. J'ai apporté des changements à la mi-temps, ça a été beaucoup mieux. On pouvait faire le break mais on manque de réussite. On a souffert jusqu'à la fin du match. Si on ne se met pas à l'abri très tôt dans ce genre de match, l'adversaire prend confiance. Contre des petites équipes, on doit gagner largement, se rassurer pour le championnat. »

Commentaires

Tous les tournois